Un vase boule unique en porcelaine fine Inspiration Klimt

Quand la période dorée de Gustave Klimt est source d’inspiration

Février 2018, 100 ans  après la disparition de Gustave Klimt. Un artiste que l’on connait surtout pour sa période Or début du XXème siècle.

Son univers chatoyant et fourmillant de détails décoratifs est très inspirant, il rejoint mon univers de voyage et d’influences graphiques.

C’est alors tout naturellement que l’envie de faire une collection d’objets d’inspiration K s’impose.

Le premier sera un vase boule, une forme que j’aime pour sa rondeur et sa générosité, une forme que l’on modifie également pour nos photophores.

vase boule porcelainr coquelicots et or

Etape par étape

1 ère étape:

La pose de zones délimitées de couleurs uniformes avec des pigments métallisés or et argenté. En ayant pris soin de réserver les zones que l’on veut garder blanches notamment pour les coquelicots . Une 1ère cuisson est faite pour cette sous couche qui prépare le travail de grattage pour la suite.

2 ème étape:

Chaque zone de couleur sera par la suite “reputoiser”, un terme technique qui décrit l’action de mettre en couleur une zone de façon uniforme . Putoiser un mot un peu barbare que l’on entend dès les premiers instants où l’on découvre la peinture sur porcelaine. Et qui interloque à chaque fois. Un mot qui vient tout simplement du fait que les poils utilisés pour ce pinceau (à la forme un peu spéciale en pied de biche ) sont faits de poils de putois …

Donc une fois que nos zones sont recouvertes de couleurs, ici se sera un dégradé de gris, nous laissons sécher une nuit au moins la peinture.  La technique utilisée par la suite est celle du grattage, similaire à la gravure . A l’aide d’un outil pointu mais non agressif pour l’émail afin de ne pas rayer ce dernier, nous allons exécuter nos motifs décoratifs …. sans filet ! En cas d’erreur irréparable il ne nous reste plus qu’à recommencer l’étape deux avec une nouvelle pose de couleur.

Quand je travaille ce genre de pièces que je remercie à chaque instant la personne ingénieuse qui m’a imaginé un support de pièce. Il la porte à ma place et que je n’ai qu’à faire tourner en fonction de l’avancée de mon travail … Le bonheur !

3 ème étape:

La troisième étape est à nouveau une étape transitoire avec la pose d’or mat entre les zones de couleurs métalliques. Cette dernière sera ensuite retravaillée au noir mat gratté et au noir en couleur éclatée (réaction chimique entre des essence qui nous permettent d’obtenir des effets décoratifs). La pose de couleurs sur les différentes petites formes géométriques réservées en 1 ère phase qui seront par la suite parsemées de feuille d’or. Cuisson à 820° .

4 ème étape:

Enfin la couleur éclate, les coquelicots se déploient avec du rouge et de l’orangé  flamboyant .

Les dernières étapes se profilent avec des cuissons à températures moins élevées pour protéger les rouges.

5 ème étape:

En dernier étape et dernière cuisson, les rouges et les petits défauts seront corrigés, et les feuilles d’or seront parsemées en feu d’artifice sur l’ensemble de la pièce .

Le vase fini

Cette pièce aura nécessité environ plus de 35 heures de travail et de bonheur , être décoratrice sur porcelaine c’est avant tout un plaisir de faire et de travailler la maitrise de ses gestes.

Ce vase sera la première étape d’une collection entière d’objet décoratif et d’arts de la table . N’hésitez pas à venir la découvrir sur notre boutique en ligne de l’Atelier Porcelaine

Découvrez la naissance de cette collection : Inspiration K , une histoire d’Or

Cette pièce a été sélectionnée pour le concours régional des Ateliers d’Art de France

Laisser un commentaire