Concours Ateliers d’Art de France Pièce unique Artisanat d’art

Vase Boule Porcelaine, Inspiration K, une Histoire d’Or

J’ai eu le plaisir d’être retenue par le jury des Ateliers d’Art de France pour faire partie des artisans sélectionnés pour la session régionale Grand EST du concours.

Le bonheur de voir son travail apprécié surtout quand on a vraiment aimé réaliser ce vase boule inspiré par l’univers de Klimt durant sons cycle d’or. Un univers qui fait écho à mes sources d’inspiration, aux différentes cultures que j’ai pu approcher découvrir et aimer sur mes différents lieux de vie.

Un décor chatoyant et lumineux travaillé dans notre atelier sur de la porcelaine blanche émaillée que nous faisons faire en manufacture à Limoges.

Le concours s’est déroulé lors du marché des artisans d’art de Reims, à la halle Boulingrin le dimanche 23 juin 2019.

Mon vase n’a pas eu le prix Grand Est, qui a été remporté par Sacha Tognolli créateur de mobilier contemporain pour sa chaise Hironde.

J’ai pour ma part eu le plaisir de recevoir énormément de compliments sur mon travail pour ce vase de porcelaine de la part du public. Ce qui m’a du coup attribué la 3eme place pour le choix du public. Une reconnaissance qui me tient vraiment à cœur car nos métiers sont faits pour être transmis et partagés avec vous.

Retrouvez le vase en détail sur l’article qui lui est consacré afin de le découvrir étape par étape et de comprendre les différents aspects de la peinture sur porcelaine. Plus de 35h de travail ont été nécessaire pour la réalisation de ce vase. Un exemplaire unique pour un cadeau d’exception.

A découvrir sur notre boutique en ligne notre gamme de vases en porcelaine fine peinte à la main

Pour la réalisation d’une pièce d’exception contactez nous. Exposez nous votre projet de porcelaine et nous ferons en sorte de le réaliser. Quelque soit la forme que vous souhaitez ou le motif nous étudierons la faisabilité de vos envies.

Peinture sur Porcelaine Réalisation d’une pièce unique fait main

Atelier Porcelaine objet d'art

Porcelaine de LImogesAu Féminin

La pièce présentée est une potiche en Porcelaine de Limoges, d’une hauteur de 35 cm environ et de 21 cm de diamètre au plus large.

Mon décor est basé sur l’élégance, la féminité, la fragilité et la dualité. 

Entièrement peint à la main, ce décor a nécessité une centaine d’heures de travail.

Afin de peindre les différentes surfaces qui se juxtaposent et ne sont pas toujours compatibles d’un point de vue couleurs ou matières, plusieurs cuissons allant de 850° à  750° ont été nécessaires soient 8 au total.

Partant d’une base en technique dite classique en peinture sur porcelaine, soit un mélange de pigments et d’essences  (grasse et térébenthine), les motifs ont été réalisés soit au pinceau en balayage et repique, soit à la plume en adaptant ma préparation de couleurs  pour la fluidifier.

J’ai utilisé pour le fond la technique américaine, soit un mélange de pigments et d’huile molle. Cette préparation ne séchant pas, il est possible d’obtenir des dégradés de couleurs plus fondus qu’en technique classique. Par balayages  successifs nous obtenons donc les tons souhaités.

J’ai voulu mélanger quelques-uns des  matériaux que l’on peut utiliser en peinture sur porcelaine, notamment des matériaux plus contemporains tels que les lustres, les fondants  matifiant ou les reliefs.

Ainsi sur un fond de lustre gris qui donne cet aspect miroir sur les côtés de la pièce, j’ai appliqué une couche de mélange blanc réalisé avec un fondant qui confère  aux couleurs ce rendu mat.  Ceci dans le but de créer une dualité de matières avec le lustre brillant.

J’ai fini mon décor, afin d’avoir une vibration des surfaces, par des motifs  en relief sur toute la surface de la pièce,  les reliefs attrapent la lumière et suivant leur exposition le rendu qu’on en a n’est jamais tout à fait le même. Comme l’a écrit Verlaine  dans mon rêve familier « Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même ni tout à fait une autre »

Comme indiqué sur mon CV,  j’ai appris cette technique avec ma grand-mère, qui m’a enseigné la rigueur et la minutie, son univers est devenu le mien, le classique ma base de travail.

Mes décors demeurent souvent liés au monde floral, peu à peu il s’est enrichi de mes propres expériences notamment de mes séjours à l’étranger. De mon enfance en Algérie j’ai gardé  le gout des arabesques.

Le Henné traditionnel ainsi que la dentelle et les orchidées sont du domaine de l’élégance, du fragile et de l’éphémère. Des rubans se sont alors naturellement inscrits virevoltant autour de la dentelle, soulignant l’aspect féminin de la pièce.

Une fragilité qui semble être contre balancée par l’aspect solide qui se dégage malgré tout de la forme de la pièce en elle-même, qui pourtant n’est qu’en porcelaine.

L’univers féminin se dévoile tour à tour fragile, délicat ou raffiné pour devenir force et constance.